Soutien à la Saoudienne en jupe

Accompagnement musical proposé : Ils ont peur de la liberté – Keny Arkana

Accompagnement gustatif proposé : un thé vert amer, trop infusé

Dimanche dernier, lors d’une visite dans le village de Ushayqir, Arabie Saoudite, une femme a été filmée en train de marcher librement, vêtue d’une jupe et d’un débardeur.

Une vidéo de six secondes montrant une femme de dos, en train de déambuler dans une rue déserte ne devrait pas créer de buzz et personne n’aurait dû en entendre parler tant cela devrait être considéré comme normal.

Or ça ne l’est pas et c’est bien le problème.

Ushayqir a été longtemps considéré comme l’un des points les plus importants du  Wahhabisme 1, qui est actuellement le courant islamique le plus communément appliqué en Arabie Saoudite. Très conservateur, doté d’une vision manichéenne de la société, il limite au maximum les droits des femmes en les abaissant au rang de mineure tout au long de leur vie puisqu’elles sont placées sous la tutelle des hommes. 2

Actuellement, le Comité pour la promotion de la vertu et la prévention du vice 3 a ouvert une enquête. Il existe pour permettre l’application de la Chariah en surveillant les Saoudien.nes tout en punissant celles et ceux qui ne la respecteraient pas.

Lors de la diffusion de la vidéo de la jeune femme, les réactions ont été diverses dans la société Saoudienne.

Pourtant, en dehors de tout carcan religieux et moral, il est évident qu’il serait préférable qu’il n’en existe qu’une seule : et alors ?

Une femme se déplace dans une rue ? Et alors ?

Une homme se promène le torse dénudé ? Et alors ?

Une femme lâche ses cheveux ? Et alors ?

Un homme porte une jupe ? Et alors ?

Nous n’avons pas à juger des manières de se vêtir de nos concitoyen.nes, il est déplorable d’avoir à relever ce fait d’une évidence marquée.

Contre les religions, contre les préceptes, contre les préjugés, contre la morale, contre les esprits fermés;

Pour la capacité à se déplacer sans limite, pour la possibilité de se vêtir sans jugement, pour le droit de choisir, pour les esprits ouverts, pour la liberté;

J’apporte mon soutien à cette jeune femme.

1. The Wahhabi Mission and Saudi Arabia – David Commins]
2. [Le pacte de Nadjid : Ou comment l’islam sectaire est devenu l’islam – Hamadi Redissi]
3. [Wikipédia]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *