Sur la route … du zéro déchet #5 La Lessive maison

Accompagnement musical proposé : Memories – Petit Biscuit
Accompagnement gustatif proposé : Lasagnes végétaliennes

Pour continuer sur la veine du zéro déchet et de la réduction de notre impact environnemental, nous allons aujourd’hui nous pencher sur la fabrication de notre propre lessive, avec seulement quatre ingrédients et en peu de temps !

La lessive que nous achetons en supermarché – bio ou non, en poudre ou liquide – est nocive pour l’environnement comme nous pouvons le lire ici. Outre les produits qui se déversent à chaque fois dans les rivières, il est également contrariant de devoir racheter chaque fois un bidon de lessive et ainsi d’accumuler les déchets. Il existe néanmoins dans de plus en plus de grandes surfaces des recharges de lessive qui permettent de venir avec son propre bidon. C’est déjà un pas important mais nous pouvons facilement faire encore mieux.
Pour créer une lessive efficace, non nocive et réduisant nos déchets au maximum, il suffit de quelques ingrédients que l’on a souvent déjà chez nous et d’un peu de temps. Et tout va bien Maman, ton ancienne machine à laver fonctionne toujours super bien, je ne l’ai pas cassée avec mes expériences 🙂

De l’eau, du vinaigre blanc, du bicarbonate de soude, du savon de Marseille et un ancien bidon, c’est tout !

En l’occurrence, nous n’avons ici besoin que de :
– 3L d’eau
– Un demi-verre de vinaigre blanc
– Un verre de bicarbonate de soude
– 150g de savon de Marseille
Ainsi que qu’un ancien bidon que l’on recyclera jusqu’au bout.

En premier lieu, il faut râper le savon de Marseille si vous ne l’avez pas acheté en copeaux et le mettre à fondre dans deux litres d’eau mis à légère ébullition dans le faitout. L’opération prend environ 10mn et nécessite quelques coups de cuillère pour éviter que le savon ne tombe au fond dès le début.
Une fois les morceaux correctement dissous dans l’eau, on ajoute le verre de bicarbonate puis celui de vinaigre.

L’eau et le savon de Marseille

Alors.
Si vous êtes aussi doué que moi, à ce stade, prudence, ça mousse beaucoup. Mais vraiment. Disons que j’ai pu constater que ce mélange était très efficace pour laver également les tomettes puisque ça a débordé en deux secondes et que je me suis retrouvée avec de la mousse partout. Donc, soit vous avez un très grand faitout où la mousse peut pousser de 20cm sans déborder, soit vous ajoutez petit à petit le vinaigre, soit vous diminuez les quantités de l’ensemble.

Non, non, ça n’a pas du tout débordé, c’est faux.

Une fois que l’émulsion a eu lieu, la mousse diminue progressivement et il suffit d’attendre que l’ensemble refroidisse pour le mettre dans le bidon. J’ajoute ensuite un litre d’eau chaude pour remplir le bidon jusqu’au maximum et mélanger l’ensemble à nouveau, je trouve sans cela la lessive trop compacte. Par ailleurs, avant chaque utilisations, il est nécessaire de secouer le bidon.
Si certains conseillent de mettre des huiles essentielles, je n’en fais pas partie car je préfère ajouter dans le bac à lessive à chaque fois un petit peu de parfum. En effet, même si le parfum ne joue aucun rôle lavant, je n’apprécie pas de retrouver un linge neutre, une odeur de fraîcheur est toujours agréable. L’avantage est de pouvoir doser et choisir à chaque lessive le parfum souhaité.

Hyô surveille attentivement que la lessive joue son rôle …

Quid de l’efficacité de cette lessive ?
Sincèrement, c’est du pareil au même qu’avec une lessive conventionnelle. Ci-dessous, un exemple avec un simple lavage à 60 degrés et un bouchon de cette recette (non je ne m’amuse pas à me rouler dans la boue, j’ai un métier salissant).

Avant – après !

En cas de tâches coriaces ou d’huile, il suffit de frotter la zone concernée avec du savon de Marseille à peine humide et de laisser sécher avec de passer à la machine. Le bicarbonate marche également, surtout sur les corps gras.

Au niveau du temps que prend cette recette, il est minime : le temps de porter l’eau à ébullition, on peut râper le savon, ensuite à part tourner le mélange de temps à autre, ajouter les deux verres puis laisser l’ensemble refroidir, il n’y a pas besoin d’être bien présent.
De plus, ces produits ont tous l’avantage d’être utilisables partout : le vinaigre blanc et le bicarbonate de soude sont tous les deux des nettoyants hors pairs pour la maison tandis que le savon de Marseille est également connu pour ces multiples vertus.

Le prix reste également très abordable. En se fournissant chez Marius Fabre, les copeaux sont à 13€ les 750g soit 2,6€ pour les 150g nécessaires ici.
Le vinaigre blanc coûte en moyenne 0,45€ et nous n’avons besoin que d’un demi-verre, cela équivaut donc à moins de 0,05€ tandis que le bicarbonate coûte généralement 5€ le kilo : avec les 250g nécessaires ici, cela revient à 1,26€.
L’ensemble revient ainsi à 3,91€, un prix dérisoire au regard des bidons de capacités équivalentes (10,49€ chez l’Arbre Vert, 15,66€ pour Planet Pure, 12,20€ pour Le Chat spécial bébé …).

C’est rapide, c’est facile, c’est efficace, c’est peu cher et écologique … Il n’y a pas de raisons de s’en priver !

Les belles rivières du Morvan méritent notre respect …

4 réponses sur “Sur la route … du zéro déchet #5 La Lessive maison”

  1. Super, ça tombe bien, je me penche justement sur cette question en ce moment. Une chose m’effraie cependant, j’ai lu à plusieurs reprises que la lessive au savon de marseille pouvait en effet encrasser sévèrement les machines, c’est LE truc qui me bloque un peu pour me lancer.
    Pour le parfum, seules quelques gouttes d’huile essentielle suffisent ?

    1. Coucou ! 🙂
      Ça tombe à pic en effet !
      J’ai lu cela également mais le fait qu’il y ait du vinaigre blanc dans cette recette contre normalement cet effet. Néanmoins, pour plus de prudence on peut ajouter un peu de vinaigre blanc dans le bac d’adoucissant de temps à autre 🙂
      Je n’utilise pas d’HE mais un parfum acheté en herboristerie, je mets environ 4 ou 5 gouttes et cela suffit pour que le linge dégage une odeur légère ! Je présume que ce sera le même cas avec les HE 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *